Infornography #7 : spécial #MeToo en Corée du Sud et au Japon

Le résumé de la journée directement sur votre Navi.
  • #COREE DU SUD. Acteurs, réalisateurs, auteurs de théâtre, poètes… En Corée du Sud, le monde de la culture a été secoué ces dernières semaines par des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles. Des hommes visés ont quitté leurs fonctions et certains ont même reconnu avoir commis les actes qui leur sont imputés. Dans un quartier de Séoul, dimanche 25 février, 300 fans de théâtre et de comédies musicales se sont rassemblés pour témoigner leur soutien aux victimes. Un sentiment partagé par le président sud-coréen Moon Jae-in, qui a encouragé les autorités à enquêter scrupuleusement quand des accusations sont portées à leur connaissance.
    🔗 Yonhap 🇬🇧
  • #JAPON. Accuser une personnalité de harcèlement ou d’agression sexuelle ajoute aux difficultés déjà rencontrées par les plaignantes qui dénoncent des inconnus le risque d’être traînée dans la boue par bien plus de personnes et de subir la pression de milieux où l’on préfère taire ces faits. Les rares Japonaises qui ont accusé des hommes plus ou moins célèbres ou simplement raconté les agressions subies au cours de leur vie en ont fait les frais. C’est le cas de la journaliste Shiori Ito, qui accuse un présentateur de télévision aux relations influentes de l’avoir violée. Les autres femmes critiquent elles aussi celles qui osent parler, car le Japon manque d’une vraie « solidarité féminine », avance la professeure de sciences politiques Mari Miura.
    🔗 Associated Press 🇬🇧
  • #COREE DU SUD. Elle explique que le mouvement #MeToo l’a encouragée à parler. Lundi, Kim Ji-eun, l’ex-secrétaire du gouverneur de la province du Chungcheong du Sud, Ahn Hee-jung, l’a accusé lors d’une émission de télévision de la chaîne JTBC de harcèlement sexuel et de viol. Elle affirme que le gouverneur s’en est pris à elle à plusieurs reprises, notamment lors de déplacements à l’étranger, et ce jusqu’au mois dernier. Le gouverneur a répondu en disant qu’il avait eu des relations sexuelles avec son ex-secrétaire mais qu’elles étaient consenties. Par ailleurs, le jour de l’apparition de Kim Ji-eun à la télévision, il a affirmé son soutien au mouvement #MeToo lors d’un événement.
    🔗 The Korea Herald 🇬🇧
  • #COREE DU SUD. Il ne restait plus beaucoup de professeurs la semaine dernière dans le département théâtre et arts visuels de l’université privée de Myongji, à Séoul. Seules deux femmes étaient encore en poste, ce qui a entraîné l’annulation des cours. Quatre professeurs masculins ont en effet été relevés de leurs fonctions sur la base d’accusations formulées par des élèves. L’un des enseignants est accusé d’avoir obligé les étudiantes à lui faire des massages dans les locaux de l’établissement. Un autre, professeur honoraire et acteur, a été accusé par une actrice de l’avoir embrassée de force dans un taxi. Le ministère de l’Education mène désormais une enquête.
    🔗 The Korea Herald 🇬🇧

Infornography #6 : Canard PC, radiations et mascottes olympiques

Le résumé de la journée directement sur votre Navi.
  • #MEDIAS. Le magazine Canard PC va-t-il changer de périodicité ? Actuellement bimensuel, le périodique pourrait devenir mensuel pour rester en vie, a annoncé le directeur de la publication Ivan Gaudé, alias Ivan Le Fou. Pourrait, car une mise à jour de dernière minute de l’annonce publiée sur le site du magazine précise que le lancement d’une campagne Ulule de soutien, prévu début mars, était retardé en vue d’une « audience de Presstalis au tribunal de commerce ». Le magazine accuse le distributeur de presse de menacer la presse indépendante comme Canard PC en prélevant une partie de ses recettes pour se sauver.
    🔗 Canard PC 🇫🇷
  • #JAPON. Faut-il revenir habiter dans les zones irradiées de la préfecture de Fukushima ? Selon Greenpeace, le niveau de radiation mesuré en septembre et octobre dans le village d’Iitate et la ville de Namie n’est pas satisfaisant, malgré les efforts de nettoyage des autorités et la réouverture de certains secteurs aux habitants. Dans plusieurs maisons d’Iitate, le niveau de radiation, mesuré en microsieverts par heure, est supérieur à l’objectif que s’était fixé le gouvernement. Des niveaux égaux voire supérieurs aux mêmes mesures réalisées en 2016 ont également été enregistrés.
    🔗 Kyodo/The Japan Times 🇬🇧
  • #JAPON. Les écoliers ont voté. Le duo de mascottes plébiscité par les enfants nippons pour les Jeux olympiques d’été de Tokyo en 2020 a été dévoilé mercredi. Les deux personnages, dont le design est censé évoquer l’harmonie entre la tradition et l’innovation, disposeront chacun d’un nom cet été. En attendant, découvrez les images de la cérémonie durant laquelle le duo gagnant a été révélé, devant des dizaines d’élèves d’une école de Tokyo.
    🔗 AFP/France Info 🇫🇷

  • #JAPON. Faire du kart dans les rues de Tokyo, c’est sans doute très rigolo, surtout déguisé en Super Mario. Ce n’est cependant pas une raison pour être imprudent. Entre le 27 mars 2017 et le 26 février dernier, la police japonaise a recensé 50 accidents impliquant ces véhicules dans la capitale japonaise, dont 46 concernaient des conducteurs étrangers. 48 accidents ont provoqué des dégâts matériels et seulement deux ont occasionné des blessures. Pour réduire le nombre d’accidents, les autorités demandent aux entreprises qui proposent ce service d’éduquer les conducteurs et introduisent de nouvelles règles comme le port obligatoire de la ceinture.
    🔗 Kyodo/The Japan Times 🇬🇧
  • #J-POP. Le nouveau single du groupe d’électro-pop Perfume va sortir le mercredi 14 mars. Mugenmirai sera disponible en trois éditions physiques, dont deux avec un DVD. La chanson apparaît dans le film japonais Chihayafuru Part 3, adapté du manga de Yuki Suetsugu et réalisé par Norihiro Koizumi et dont la sortie est prévue pour le samedi 17 mars dans l’archipel. Une version courte du clip de la chanson a été publiée sur le compte YouTube du trio.
    🔗 Perfume, AsianWiki 🇬🇧

Infornography #5 : spécial JO d’hiver de Pyeongchang

Le résumé de la journée directement sur votre Navi.
  • #PYEONGCHANG 2018. Peu avant le début des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, c’était le froid qui suscitait les inquiétudes des organisateurs. Désormais, c’est le vent. Les rafales venues de Sibérie obligent à reporter certaines épreuves, tandis que d’autres se tiennent malgré tout, occasionnant de nombreuses chutes comme lors de la finale féminine de slopestyle lundi, raconte Le Monde 🇫🇷.
  • #COREE DU NORD. Pom-pom girls et officiels nord-coréens sont présents en Corée du Sud pour les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, mais qu’en savent leurs compatriotes restés au nord du 38e parallèle ? S’ils regardent la chaîne de télévision KCTV, pas grand chose. Dimanche, seules quelques images fixes du premier match de l’équipe inter-coréenne féminine de hockey sur glace ont été diffusées lors du journal télévisé, explique North Korea Tech 🇬🇧.
  • #PYEONGCHANG 2018. La snowboardeuse américaine d’origine coréenne Chloe Kim s’est hissée lundi à la première place des qualifications de l’épreuve féminine de half pipe. « Selon moi, Chloe Kim est la meilleure rideuse de half pipe actuelle », déclare le rédacteur en chef du magazine Snowboarder Tom Monterosso au New York Times 🇬🇧. 🎥 de son premier run par 7Olympics 🇬🇧

https://twitter.com/7olympics/status/962909438297255936

  • #PYEONGCHANG 2018. La patineuse américaine d’origine japonaise Mirai Nagasu a réalisé un triple axel lundi lors de la compétition par équipes, devenant ainsi la première américaine et la troisième femme à réussir cette figure dans l’histoire des Jeux olympiques, après les Japonaises Midori Ito et Mao Asada, précise France Info 🇫🇷. 🎥 de son passage complet par France tv sport 🇫🇷

https://twitter.com/Olympics/status/962916495264161792

Infornography #4 : spécial JO d’hiver de Pyeongchang

Le résumé de la journée directement sur votre Navi.
  • #COREES. Le 29 novembre 1987, le vol 858 de la compagnie aérienne Korean Air explosait au-dessus de la mer d’Andaman. 115 personnes ont péri dans cet acte terroriste ourdi par la Corée du Nord pour faire capoter les Jeux olympiques d’été de Séoul, prévus l’année suivante. La bombe à retardement qui a fait sauter l’avion a été déposée par l’espionne nord-coréenne Kim Hyon-hui. Aujourd’hui âgée de 56 ans, elle mène une vie normale en Corée du Sud, le pays qui l’a pardonnée, mais cette période de sa vie revient à sa mémoire à l’approche des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, raconte le Washington Post 🇬🇧.
  • #PYEONGCHANG 2018. Alors que la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver, à suivre vendredi à 11h45 sur France 2, approche à grands pas, l’aventure commence mal pour certains. Plus de 1200 agents de sécurité, logés dans un centre pour jeunes de Pyeongchang, ont été remplacés après avoir été touchés par une épidémie de gastro-entérite. Les températures glaciales dans la ville sud-coréenne inquiètent également les organisateurs et font même grelotter les athlètes canadiens, explique l’agence AFP 🇫🇷.
  • #COREE DU NORD. Fred Warmbier, le père d’Otto Warmbier, l’étudiant américain libéré en très mauvaise santé par la Corée du Nord après avoir été condamné aux travaux forcés et décédé en juin 2017, accompagnera le vice-président américain Mike Pence à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, écrit le Washington Post 🇬🇧. Le vice-président profitera de son déplacement en Corée du Sud pour rappeler la nature tyrannique du régime nord-coréen, précise Axios 🇬🇧.
  • #COREES. Le Nord-coréen Kim Yong-nam, président du présidium de l’Assemblée populaire suprême, se rendra en Corée du Sud pour la première fois de sa vie à partir de vendredi, jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, et jusqu’à dimanche. Il pourrait rencontrer le président sud-coréen Moon Jae-in, mais il reste à déterminer si une rencontre en tête-à-tête aura lieu, explique l’agence Yonhap 🇫🇷.

▶️ 30 ans après, la nouvelle jeunesse d’une chanson japonaise

Grâce à YouTube et aux remixes, les perles de la variété japonaise des années 1980 reviennent à nos oreilles.

Pour qui sait chercher, YouTube est une mine de morceaux et d’albums plus ou moins oubliés, dont la mise en ligne, certes illégale, participe à l’éducation musicale des uns et nourrit la nostalgie des autres. Une seconde vie s’offre aux titres les plus remarqués, surtout quand des as du remix s’en mêlent. Démonstration avec Mariya Takeuchi.

  • L’histoire. 6 millions de vues. Non, il ne s’agit pas du dernier clip d’un groupe à la mode, mais d’un morceau vieux de 34 ans, interprété par une chanteuse japonaise aujourd’hui sexagénaire, Mariya Takeuchi. En 1984, le label Moon Records publiait Variety, déjà son sixième album, dans lequel se trouvait une chanson douce-amère sur une femme déçue par l’amour et qui noie son chagrin dans les clubs et les relations sans lendemain : Plastic Love. Et voilà que trois décennies plus tard, un fan anonyme lui offre une seconde jeunesse en la mettant en ligne sur YouTube, le 5 juillet 2017. 6 mois plus tard, elle a récolté autant de millions de vues (la vidéo en tête de ce post est la version album de la chanson).
  • Les réactions. Sous la vidéo, les commentaires positifs sont nombreux. Des internautes expliquent que YouTube leur a suggéré la vidéo et qu’ils ont cliqué à force de voir la miniature, une photo de Mariya Takeuchi alors âgée d’à peine 20 ans, qui apparaissait sur la pochette du single Sweetest Music en 1980. « J’ai écouté cette chanson pour la première fois quand YouTube me l’a recommandée il y a 4 mois. Je l’écoute toujours aujourd’hui », écrit l’un d’eux. « Quelle merveilleuse chose sur laquelle tomber au hasard », s’émerveille une autre. Si leur fonctionnement est aujourd’hui parfois interrogé, les algorithmes peuvent aussi faire de belles choses, la preuve avec cette découverte qui en a enchanté plus d’un.
  • Le remix. Les errances de Mariya Takeuchi dans la nuit japonaise étaient en vérité déjà connues de YouTube avant l’été 2017. En mars 2016, un remix a été publié sur le compte Artzie Music, où la nostalgie de la variété japonaise d’il y a quelques décennies rejoint celle de l’animation japonaise pré-2000. Plus dynamique que la version originale, le remix est l’oeuvre d’un Sud-Coréen qui se fait appeler Night Tempo. Il est également disponible sur Bandcamp, au sein d’une compilation de morceaux d’abord publiés sur Soundcloud. La vidéo d’Artzie Music plaque sur le remix une scène de la série d’animation Sailor Moon.

  • En bonus. Plastic Love interprétée en live, une version présente sur l’album Souvenir, sorti en 2000.

Infornography #3 : JO d’hiver, Nintendo Labo et #MeToo en Chine

Le résumé de la journée directement sur votre Navi.
  • #COREE DU SUD. Dix athlètes nord-coréens sont arrivés jeudi en Corée du Sud à l’approche des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, dont la cérémonie d’ouverture est prévue le vendredi 9 février 2018. La délégation comptait trois skieurs alpins, trois skieurs de fond, deux patineurs artistiques et deux patineurs de short-track. Ils rejoignent 12 hockeyeuses nord-coréennes déjà sur place pour former une équipe commune avec leurs homologues sud-coréennes, rapporte l’agence Yonhap 🇫🇷 (en anglais).

  • #JEUX VIDEO. Que vaut Nintendo Labo, le nouveau concept qui mêle carton et jeux vidéo ? Avec une Switch et des morceaux de carton, vous pouvez réveiller l’enfant fan de LEGO qui sommeillait en vous, bien que les mini-jeux soient encore un peu légers. L’intérêt revient quand le concept s’ouvre à l’expérimentation, avance Waypoint 🇬🇧.

  • #CHINE. Le mouvement #MeToo né de la révélation de l’affaire Weinstein a bien atteint la Chine, où, malgré la censure et l’intimidation, des femmes s’organisent en dehors des réseaux du Parti communiste chinois pour dénoncer les inégalités entre hommes et femmes et le harcèlement dans les universités ou au travail. Ces militantes « ont développé un niveau d’influence sur l’opinion publique peu commun pour un mouvement social en Chine », écrit Leta Hong Fincher, autrice de Betraying Big Brother: The Feminist Awakening in China (Verso, 2018) chez NPR 🇬🇧.
  • #K-POP. Le nouveau clip de BoA, Nega Dola, single digital sorti le 31 janvier 2018, a été mis en ligne par SM Entertainment 🇰🇷.

Newer Posts
Older Posts