▶️ Quand les idols font du rap

Si vous avez peur de ce titre, vous avez tort.

Plein d’idols participent au projet E Ticket Rap Show, dont les maîtres mots sont le fun et la fraîcheur. La deuxième compilation sort le 4 avril.

  • Ce qu’il faut savoir : disons-le tout net, la vérité est que je ne sais pas grand chose. Qui est derrière le projet E Ticket Rap Show ? Sans doute un certain Yuichi Kuwashima, d’après ce que veut bien me laisser comprendre sa page Wikipédia en japonais. L’homme produit sous le nom d’E Ticket Production des morceaux de rap très sympathiques interprétés par des idols, le tout sorti sous l’étiquette d’Idol Newsing, un label responsable de disques et de DVDs. Je n’en sais pas plus, mais l’essentiel est ailleurs : la compilation E Ticket Rap Show 2 sort le 4 avril et je vous invite à y jeter une oreille si vous aimez les beats seyants, la bonne humeur et les idols qui rappent. Deux versions seront disponibles, dont une avec un photobook. Les morceaux au programme sont tirés des deux EP Illninal sortis entre les deux compilations, auxquels s’ajoute un inédit, Right Now, chanté avec conviction par Mizuha du groupe Sakura Ebis, et dont la vidéo est en tête de ce post.
  • Les chansons : avouez que ça bouge bien, non ? Pas de chorégraphie millimétrée ici, l’heure est au fun. La première compilation E Ticket Rap Show, sortie le 10 janvier 2017 (et disponible sur iTunes pour 11€99), s’ouvrait et se fermait sur deux morceaux du même tonneau interprété par Rinne Yoshida. Ils étaient sobrement intitulés Rinne Rap et Rinne Rap 2. Des titres entraînants avec un instrumental old-scool du type qu’on n’entend plus dans le rap d’aujourd’hui, et une idol contente d’être là. Parfait pour donner la pêche.

    Il y avait aussi Fiar Liar, le morceau bruyamment réjouissant interprété par Shiina Pikarin, qui a sorti pour les besoins du clip un look mignon-destroy d’idol en voie de craquage public.

    Plus surprenant, la première compilation castait également Nagi Nemoto, la membre des Niji no Conquistador, plus habituée à sautiller sur les morceaux survoltés du groupe qu’à accompagner un instrumental mélancolique comme c’est le cas avec Outloud. Le clip montre une Nagi à grosses lunettes habillée à la « je m’en fous » qui passe son temps à le trouver très long, enfermée dans son salon. Le morceau lui est une belle réussite grâce à ses quelques notes de piano et ses nappes tristes.

    Les autres morceaux d’E Ticket Rap Show première du nom étaient tout aussi agréables, notamment celui de Younapi de You’ll Melt More. Quelques mois plus tard, en septembre et novembre, sont sortis deux EP, Illnilal vol.1 et 2. Même style, même principe, même qualité. Comme dit plus haut, si vous ne les avez pas, attendez E Ticket Rap Show 2 qui les rassemble, ce sera très bien. Vous y découvrirez mon morceau favori, Hanabi, rappé par les filles de Summer Rocket. Un cocktail entraînant et positif comme E Ticket Production sait bien les faire.

    Autre morceau notable dans ces deux EPs, Wonderful World, murmuré par la gravure idol Hikaru Aoyama. La musique est à ranger dans la même catégorie que le morceau de Nagi Nemoto, et c’est tout aussi réussi. Le clip en revanche convoque plus de clichés que d’habitude : décor scolaire, uniforme, flirt lesbien… Au moins, Hikaru Aoyama garde ses vêtements, même si ça n’est pas passé loin. N’y voyez aucune animosité vis-à-vis de son coeur de métier, mais pour moi le project E Ticket Rap Show est en grande partie appréciable pour ce qu’il offre de détente aux idols, autorisée pour une fois à enfiler des sweats trop grands sans se soucier de répondre aux fantasmes de leur public. C’est néanmoins ma seule critique car le project E Ticket Rap Show est enthousiasmant, rafraîchissant et mérite votre intérêt.