▶️ 30 ans après, la nouvelle jeunesse d’une chanson japonaise

Grâce à YouTube et aux remixes, les perles de la variété japonaise des années 1980 reviennent à nos oreilles.

Pour qui sait chercher, YouTube est une mine de morceaux et d’albums plus ou moins oubliés, dont la mise en ligne, certes illégale, participe à l’éducation musicale des uns et nourrit la nostalgie des autres. Une seconde vie s’offre aux titres les plus remarqués, surtout quand des as du remix s’en mêlent. Démonstration avec Mariya Takeuchi.

  • L’histoire : 6 millions de vues. Non, il ne s’agit pas du dernier clip d’un groupe à la mode, mais d’un morceau vieux de 34 ans, interprété par une chanteuse japonaise aujourd’hui sexagénaire, Mariya Takeuchi. En 1984, le label Moon Records publiait Variety, déjà son sixième album, dans lequel se trouvait une chanson douce-amère sur une femme déçue par l’amour et qui noie son chagrin dans les clubs et les relations sans lendemain : Plastic Love. Et voilà que trois décennies plus tard, un fan anonyme lui offre une seconde jeunesse en la mettant en ligne sur YouTube, le 5 juillet 2017. 6 mois plus tard, elle a récolté autant de millions de vues (la vidéo en tête de ce post est la version album de la chanson).
  • Les réactions : sous la vidéo, les commentaires positifs sont nombreux. Des internautes expliquent que YouTube leur a suggéré la vidéo et qu’ils ont cliqué à force de voir la miniature, une photo de Mariya Takeuchi alors âgée d’à peine 20 ans, qui apparaissait sur la pochette du single Sweetest Music en 1980. « J’ai écouté cette chanson pour la première fois quand YouTube me l’a recommandée il y a 4 mois. Je l’écoute toujours aujourd’hui », écrit l’un d’eux. « Quelle merveilleuse chose sur laquelle tomber au hasard », s’émerveille une autre. Si leur fonctionnement est aujourd’hui parfois interrogé, les algorithmes peuvent aussi faire de belles choses, la preuve avec cette découverte qui en a enchanté plus d’un.
  • Le remix : les errances de Mariya Takeuchi dans la nuit japonaise étaient en vérité déjà connues de YouTube avant l’été 2017. En mars 2016, un remix a été publié sur le compte Artzie Music, où la nostalgie de la variété japonaise d’il y a quelques décennies rejoint celle de l’animation japonaise pré-2000. Plus dynamique que la version originale, le remix est l’oeuvre d’un Sud-Coréen qui se fait appeler Night Tempo. Il est également disponible sur Bandcamp, au sein d’une compilation de morceaux d’abord publiés sur Soundcloud. La vidéo d’Artzie Music plaque sur le remix une scène de la série d’animation Sailor Moon.

  • En bonus : Plastic Love interprétée en live, une version présente sur l’album Souvenir, sorti en 2000.