Si vous pensiez naïvement que seuls les mastodontes de l’univers idol comme la galaxie AKB étaient des nids à horreurs, détrompez-vous. Le traitement des idols dites alternatives n’est semble-t-il pas meilleur. La leader de BiS, groupe de filles à qui l’on doit des morceaux complètement dingues comme STUPiG, a récemment été suspendue temporairement pour avoir échoué à un défi de perte de poids. Le manager du groupe, Junnosuke Watanabe, avait décidé que sa fondatrice et leader, Pour Lui, 27 ans et 51,5 kilogrammes au compteur, devait atteindre un poids de 42 kilogrammes à l’issue d’un programme de cinq mois supervisé par des professionnels. Intitulé DiET or DiE, il devait bien sûr être suivi en parallèle des autres activités du groupe, qui a sorti le single SOCiALiSM le 31 mai dernier. Le dernier jour, Pour Lui pesait 44,6 kilogrammes, ce qui n’a pas satisfait le Dieu manager qui l’a punie en l’écartant temporairement du groupe à la veille de la tournée HELL!! CLASH!! BREAK!! TOUR.

Le DiET or DiE était documenté en vidéo sur le compte YouTube officiel du groupe, c’est donc logiquement devant une caméra que Pour Lui a appris la sentence. La fin de la vidéo, mise en ligne samedi, la montre assise par terre en train de sangloter, le visage cachée dans ses cheveux. Une humiliation publique qui rappelle le triste épisode de la vidéo de Minami Minegishi des AKB48, le crane rasé et des larmes dans la voix, mise en ligne avec cynisme sur le compte YouTube officiel du groupe avant d’être supprimée. Son crime? Avoir rompu la clause sans fondement qui l’interdit d’avoir une vie amoureuse. C’était en 2013, mais la torture des idols a la vie dure. Seule consolation aujourd’hui, la vidéo a gêné les fans de BiS, qui ont été à ce jour moins d’une centaine à cliquer mollement sur le pouce en haut, et près de 950 à s’en prendre au pauvre pouce en bas qui n’avait rien demandé.

Un tel comportement de la part de Junnosuke Watanabe n’est pas une surprise. En janvier dernier, le manager avait annoncé qu’il comptait faire subir différentes épreuves aux membres du groupe pendant leur tournée Re:STUPiD : les faire dormir dans une voiture, ne les nourrir que de riz et… leur faire courir un marathon de 100 kilomètres. BiS ayant une image moins lisse que les groupes d’idols traditionnels, il serait facile de ne voir dans de telles annonces que de l’image, un moyen de faire parler comme de se donner des airs décalés. Sauf que, si Junnosuke Watanabe se sent le droit de torturer une femme adulte car ses 51 kilogrammes ne lui plaisent pas avant de la punir pour n’avoir pas atteint ses objectifs irréalisables, alors nous avons clairement un problème.

Le manager n’étant pas aveugle, il a remarqué que tout cela faisait parler et a réagi dans un tweet où il explique avoir donné du temps à Pour Lui, et où il compare son échec à réussir le défi au fait de ne pas tenir une promesse, selon la traduction d’Arama Japan. Pour ajouter de l’eau au moulin, il a annoncé mardi sur le site de BiS que de nouvelles auditions étaient prévues, indiquant dans son annonce qu’il était important de préciser son poids en envoyant sa candidature. Ne connaissant pas bien le sujet, je ne veux pas m’avancer mais cela me semble le plus sûr moyen de faire naître des troubles alimentaires chez les filles comme chez les fans. Si j’avais un conseil à donner aux BiS, ce serait le suivant : virez votre manager et menez vos propres auditions. Ca n’arrivera pas, mais y penser me réjouit un peu après avoir parlé de cette triste histoire.