Les fabricants de poupées veulent nous faire croire que leurs créations n’ont rien d’effrayant. Si vous êtes du genre à frissonner devant chaque objet sans vie à visage humain, il est évident que vous ne pouvez pas gober ça. Pour vous, il n’y a rien d’étonnant à ce que ces objets de cauchemar miniature se retrouvent dans une attraction d’Halloween. Depuis le mois dernier, le parc à thèmes Universal Studios Japan, situé à Osaka, défie les plus courageux d’entrer dans un temple abandonné où sévissent des « poupées vivantes empreintes de malveillance », explique le site RocketNews24. Les enfants de moins de 12 ans sont cordialement invités à rester à l’entrée où à visiter l’espace Harry Potter en attendant.

tatari

Le temple se trouve dans l’espace « J-Horror » mis en place par le parc dans le cadre de sa programmation d’Halloween. C’est bien ce qui déplaît à une association de fabricants de poupées, qui a écrit au parc pour se plaindre que l’attraction donne une mauvaise image de leurs créations. Les artisans semblent craindre que les Japonais cessent d’acheter des poupées par peur qu’elles les assassinent la nuit où les empêchent de dormir, au choix. L’association a également adressé sa missive au sanctuaire Awashima-jinja, qui a prêté les poupées à Universal Studios Japan. Elle regrette que le temple, connu pour sa grande collection de poupées, s’associe à un événement qui les présente comme des objets de terreur.

Le parc a adressé une fin de non-recevoir particulièrement sèche aux artisans : « La lettre n’ayant pas de base légale, l’attraction va continuer comme prévu ». Histoire de ne pas être (trop) humiliante, la direction ajoute que « les commentaires précieux de l’association seront pris en compte ». En d’autres termes, merci d’avoir tenté, on vous rappellera. Il faut dire que quiconque a déjà regardé des films de J-Horror ou joué aux jeux de la saga Project Zero sait très bien qu’il faut se méfier de ces objets de malheur. Qui n’a pas été marqué par la salle des poupées dans le premier épisode ? Et je ne parle même pas de cette scène terrifiante dans le film Reincarnation de Takashi Shimizu. Je m’arrête là, j’ai peur de faire des cauchemars pendant une semaine.